Interview de Cloé LEMARECHAL

Championne de France en janvier 2022, elle se prépare activement aux Worldskills 2022 dans la catégorie « Mode et Création ». Elle nous dévoile ce que la préparation aux Worldskills lui apporte et la force mentale que lui a donné sa dyslexie.

On lui donne rendez-vous du 20 au 25 octobre 2022 à HELSINKI en FINLANDE et à Metz du 23 au 25 mars 2023 pour les compétitions Abilympics.

 

MGACF : Bonjour, Cloé Lemaréchal, Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

CL : Je suis Cloé Lemaréchal, j’ai 23 ans. Je suis Championne de France Mode et Création depuis le 19 janvier 2022

Je suis originaire VIRE, en Normandie. J’y ai fait mes études. Puis, après mon bac, je suis partie à TOURCOING dans les Hauts-de-France pour préparer un BTS métiers de la mode.

Après mon BTS, je suis allée étudier à Paris à l’Institut Français de la mode pour préparer un BP vêtement sur mesure Tailleur homme, en apprentissage, au sein de la boutique Zegna de Paris. J’y suis restée jusqu’en décembre 2021. Depuis je me consacre uniquement à la préparation des Worldskills.

Compétition internationale : (pour Mode & Création)

Du 20 au 23 octobre 2022 à Helsinki en Finlande (départ de France le 15 octobre et retour le 25 octobre)

Préparation physique et mentale équipe de France :

  • Du 18 au 22 septembre 2022 (site omnisport Vichy)
  • Du 31 janvier au 6 février 2022 (INSEP Paris)
  • Du 11 au 16 avril 2022 (base du Templ sur Lot)

 

MGACF : Pourquoi avoir choisi de concourir pour les worldskills ?

CL : J’ai rencontré ma professeur de BTS Isabelle JACQUOT qui participait déjà à cette aventure. Elle m’a dit « Cloé tu es compétitrice dans l’âme tu devrais t’entrainer pour les worldskills ». Avant d’accepter, je me suis informée sur cette compétition et j’ai décidé de tenter l’aventure.

Je n’ai pas gagné tout de suite, mais ça m’a ouvert des portes lors de la finale nationale de Caen. Cela m’a permis de devenir jeune espoir et ainsi me permettre de participer aux entrainements pour la finale internationale de Kazan 2019, qui a pour objectifs de prendre de l'expérience et surtout du recul. Et ainsi de pouvoir recommencer le processus de sélection française (les finales régionales, nationales et internationales).

Cela m’a permis aussi de rencontrer mon coach régional, Gael Hunault, ancien champion de France et des Hauts-de-France, catégorie mode et création.

 

MGACF : Et l’apprentissage ?

CL : L’apprentissage a été très formateur pour moi. J’ai commencé très tard et c’est un de mes regrets.

Cela m’a permis de me découvrir et de me confronter au milieu du travail. Pendant mon apprentissage chez Zegna, j’ai été intégrée au sein d’une équipe très familiale et très sympathique.

Je ne leur ai jamais vraiment précisé que je préparais les Worldskills. Ils l'ont appris très tardivement. Mais je sais que je tiens mon savoir-faire d’eux.

 Je tiens à les remercier, ils m’ont ouvert grand leurs portes et chacun(e) a aimé me faire partager leurs passions pour leurs métiers, pendant ces 2 ans d'apprentissage.

 

MGACF : Que vous apporte la préparation aux Worldskills ? Qu’en attendez-vous ?

CL : J’en attends d’être fière de moi. De prendre confiance en moi. En 6 ans, j’ai acquis beaucoup d’expérience et j’ai pris beaucoup de décisions.

Avec les worldskills, tu prends conscience que tout le monde à la capacité de faire un métier et que ce qui fait la différence c’est le fait de croire en soi et de croire en ses objectifs ! Il y a des personnes qui nous accompagnent pour nous transmettre leurs métiers : ça tout le monde peut l‘avoir. Mais la capacité d’aller chercher au fond de soi la volonté de gagner, cela ne dépend que de toi.

Je suis dyslexique. Et être dyslexique c’est ma plus grande chance !!

D’ailleurs, on en a discuté avec les jeunes de l’équipe de France. On a tous, en moyenne, soit été refusés dans des formations post bac, soit on nous a dit que l’on n’y arriverait pas car notre dossier était trop moyen.

Mais aujourd’hui c’est une bonne remontada. Je suis la seule candidate en équipe de France pour les 2 compétitions : Abilympics (ça sera en mars 2023) et Worldskills 2022 !!! Je suis très sollicitée par des journalistes. C’est un métier dont on parle au quotidien et cela fait plaisir de partager avec des jeunes.

 

MGACF : Comment s’organise votre préparation ?

CL : C’est 8 mois de préparation intense, avec une équipe qui est là pour nous former. L’expert FRANCE (Cyril Gabillon) fixe le calendrier de la préparation à la finale internationale.

Je pratique l’athlétisme et plus précisément le 400m. Le sport est un excellent moyen de s'entraîner pour la compétition Worldskills.

Le 400m, se rapproche beaucoup des conditions dans lesquelles se déroulent le concours : on doit prendre des décisions très rapidement et gérer son stress. Tout se joue en une minute.

Ça m’aide aussi à me défouler. Ça fait partie de mon quotidien. On a aussi une préparation physique et mentale avec l’équipe de France de 1 semaine en avril et en septembre. Ces regroupements permettent de vivre des moments qu’on rencontrera pendant la compétition, de savoir réagir et de prendre des décisions, de gérer son stress. Cela permet aussi une cohésion d’équipe.

Image2Image3

 

MGACF : Dans un monde idéal, comment un CFA pour vous aider à préparer les worldskills 2022 ?

Dans un monde idéal, la chose parfaite à faire pour les CFA serait de permettre au candidat d’avoir accès à une pièce où on a le matériel et qui serait en accès libre. Un lieu où on peut laisser des affaires pour reprendre plus vite l'entraînement la fois suivante.

Aujourd’hui, dans mon métier, les CFA ne sont pas forcément ouverts pendant les vacances, idem pour les entreprises. Et ce sont des contraintes.

Pour mon cas, mon CFA de l’Institut Français de la Mode m’a mis à disposition les locaux. J’ai eu accès aux outils.

 

MGACF : Avez-vous des sponsors ?

CL : Oui, Cela me permet d’avoir gratuitement des matières et de mettre en avant mon profil. (Maya Campus, Lycées Alexis de Tocqueville de Cherbourg, Confection Fléchoise,Hamon, Région Hauts-de-France, Textile du Maine, ...)

Image4

 

MGACF : Avez-vous une chose importante que vous voudriez rajouter ?

CL : Tous les jeunes qui veulent participer à ce concours doivent aller voir les compétitions à Bordeaux du 19 au 22 octobre et Lyon en 2024. C’est incroyable de pouvoir organiser cela en France.

D’ici là avec l’édition spéciale de 2022, Worldskills France co-organise la compétition avec 14 autres pays. On va accueillir 6 métiers en France à Bordeaux du 19 au 22 octobre (ndlr : la construction digitale, les soins infirmiers, la robotique mobile, le dessin industriel-DAO, la plâtrerie et construction sèche ainsi que la taille de pierre). Les jeunes doivent aller voir les candidats et soutenir les compétiteurs. Ce sera pour eux une occasion unique de s’enrichir et d’être stimulé pour participer par la suite à cette compétition.

 

MGACF : Merci Cloé ! Bravo ! Vous êtes une formidable compétitrice ! Nous serons parmi vos premiers supporters !

 

CL : Vous pouvez suivre mon aventure sur youtube “WEBSERIE WORDLSKILLS FRANCE” Saison 2 qui sortira en octobre 2022 ou sur Instgram: (@lemarechalcloe1)

Image5Image6