top of page
  • Mathieu Guyot

Un Maître d'Apprentissage, c'est quoi ?

Accueil / Articles / Maître d'Apprentissage / Un Maître d'Apprentissage, c'est quoi ?


by Mathieu Guyot



Un article par semaine, pendant tout l’été, pour devenir le maître d’apprentissage que vous auriez rêvé avoir. On va parler management, droits et devoirs, acteurs de l’apprentissage.


En 9 semaine, la fonction de maître d’apprentissage n’aura plus de secret pour vous.


Vous êtes prêts ? Go !




Ça y est. Le contrat d’apprentissage est signé.

Vous voilà officiellement, maître d’apprentissage. Félicitations. 🎉



Vous pensiez être tuteur ? C'est à peu près pareil.


On parle de tuteur pour les contrats de professionnalisation, l'autre contrat de l'alternance, mais pour le contrat d'apprentissage on parle de maître d'apprentissage. Tout ce qu'on va vous dire cet été sur la posture, le management ou la communication fonctionne pour les deux. Mais les points juridiques peuvent être différents. Vous inquiétez pas, ça va bien se passer.



Cependant, on ne va pas se le cacher, ça va être du sport. Vous allez investir du temps et de l’énergie pour que ça fonctionne. Il y aura des moments difficiles et des moments géniaux. Il y aura des moments de complicité, et des moments d’incompréhension. C’est normal. Et c’est pour ça que nous avons décidé d’écrire cette newsletter : Il est temps de s'y maître !


Ce qu’on va faire ensemble, c’est maximiser les chances pour que cette aventure soit une réussite.



Et déjà, vous êtes en train de lire ces lignes, c’est un premier bon point 😊



Comment on va s’y prendre :


On va vous accompagner pendant tout l’été, à raison d’un article par semaine, afin de revenir sur votre fonction de maître d’apprentissage. On va parler management, droits et devoirs, acteurs de l’apprentissage, communication, et j'en passe. Dans chaque article, on vous apportera notre regard sur votre rôle, et on vous donnera un maximum de conseils.


Je dis « on » car nous sommes 4 à écrire. Toute l’équipe de MGA Conseils & Formations à votre service.


Pour commencer, posons-nous la première question, ça sert à quoi un maître d’apprentissage ?



 

Quel est le rôle du maître d'apprentissage ?


Votre rôle, c’est de former l’apprenti. Pour le dire autrement, vous êtes le référent de sa formation.



C’est à vous que revient la charge de construire son parcours, de lui expliquer et de l’accompagner dans sa montée en compétences. Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de faire ça tout seul.


Que ce soit formalisé dans une équipe tutorale ou non, vos collègues contribueront tous à la formation de votre apprenti. Mais pour ça, il faut penser à les impliquer.


Vous allez également être en contact direct avec le centre de formation lors des rendez-vous pédagogiques. On reviendra dans un prochain article sur les acteurs que vous allez pouvoir solliciter, et le CFA en fait partie.



On peut aussi définir votre rôle en se demandant ce que vous n’êtes pas 😉

Pas forcément dans l’ordre, vous n’êtes pas :


- Un professeur

Vous allez avoir besoin de pédagogie, bien sûr, mais vous restez un professionnel de votre métier. Pas de complexe à avoir sur ce sujet.


- Un assistant social

Accompagner l’apprenti dans sa vie de tous les jours est un point important. C’est même vital de l’aider à trouver son équilibre entre sa vie privée et sa vie professionnelle. Mais vous restez des collègues dans un contexte pro. Chacun doit trouver sa place.


- Un pote

La convivialité, la bonne humeur, et les moments de partage, tout ça, c’est très important. Mais encore une fois, il s’agit d’un contexte professionnel. J’ai vu à de nombreuses reprises des apprentis avoir du mal à faire la part des choses. Il faut se rappeler qu’il peut s’agir de leur première expérience professionnelle. Le cadre est nécessaire.



On voit qu'il y a un réel enjeu à devenir maître d'apprentissage.


La réussite de l'apprenti est partagée, mais son échec aussi. On prend le sujet au sérieux. Et pour s'assurer que ce rôle ne soit pas occupé n'importe comment, il existe des conditions pour devenir maître d'apprentissage.


 



Vous avez une question relative à l'apprentissage, vous souhaitez recruter un apprenti, ou vous former pour devenir incollable sur le sujet ?





 

Quelles sont les conditions pour être maître d'apprentissage ?


On va différencier deux choses. Les conditions juridiques, donc celles qui sont inscrites dans le code du travail. Et les conditions « utiles », qui n’apparaissent nulle part ailleurs que dans le bon sens.


D’abord, le juridique.


Un maître d’apprentissage doit être :

- Volontaire

- Majeur

- Salarié


Ces critères sont assez simples à appréhender. Bien sûr, on a déjà vu des désignés volontaires. Mais ça marche beaucoup moins bien quand le MA n’est pas pleinement impliqué. Et je ne parle pas uniquement de la période de formation. Idéalement, le maître d'apprentissage doit être impliqué dès la décision de recruter un apprenti. Dans la définition du profil, lors du process de recrutement, et dans la construction du parcours d'intégration. (Si si, il faut un parcours d'intégration, ça aussi, on va en reparler).



Sur le fait d’être salarié, une exception existe pour les dirigeants non-salariés, ou les présidents d’association, qui peuvent tout de même être MA. Par contre, interdiction de nommer un consultant externe, ou un bénévole dans une asso, comme maître d’apprentissage.



Ensuite, le code nous dit que le tuteur doit « offrir toutes garanties de moralité ». Comprenez par là qu’un maître d’apprentissage déjà sanctionné pour des faits de harcèlement ne sera pas le candidat idéal.


Enfin, le code du travail rajoute une dernière condition d’expérience professionnelle, qui va s’articuler avec le diplôme détenu. Je vous explique :


Si vous êtes titulaire d’un diplôme équivalent à celui que prépare votre apprenti (même niveau, même domaine), alors vous devez justifier d’au moins une année d’expérience professionnelle en lien avec la qualification visée par votre apprenti.


Si vous n’êtes pas titulaire d’un tel diplôme (inférieur ou rien à voir), alors vous devez justifier d’au moins deux années d’expérience professionnelle, toujours en lien avec la qualification.



Deux précisions utiles :

Les années passées sous statut d’apprenti ou de stagiaire ne compte pas dans l’expérience professionnelle.


Et on parle bien d’expérience professionnelle, pas d’ancienneté. Techniquement, vous pouvez arriver dans l’entreprise une journée avant votre apprenti. Pour lui expliquer les process internes, ce sera compliqué, mais juridiquement, c’est bon.



Justement, au-delà du juridique, le maître d’apprentissage va devoir montrer certaines compétences utiles.


Pédagogie, patience, écoute, bienveillance, empathie, rigueur, clarté, capacité à déléguer, esprit d’équipe, sens de l’organisation, bon communicant, esprit d’analyse, éthique, bonne gestion du temps, adaptabilité… (liste non exhaustive)


Oui, je provoque un peu. Bien sûr. Mais ce que je veux faire ressortir par-là, c’est qu’il est impossible d’être un maître d’apprentissage parfait. Chacun doit jouer sur ses forces, et se faire aider sur ses axes d’amélioration (je n’ai pas dit faiblesse).

Donc ne vous inquiétez pas, et rangez-moi ce syndrome de l’imposteur. Vous n’êtes pas parfait, et ça tombe bien, personne ne vous demande de l’être.



Devenir maître d'apprentissage, c'est contribuer à la montée en compétences de l'apprenti. Et c'est aussi monter en compétences soi-même. Prendre conscience de ce qu'on sait faire. Réapprendre certains automatismes, certains réflexes.


Bien sûr qu'il y aura des ratés. Mais si on ne se plante pas, on ne peut pas pousser 😉


 

Alors ? Êtes-vous prêts pour l’aventure ?


Si la réponse est oui, on vous donne rendez-vous la semaine prochaine.

Même lieu, même heure.


Et si la réponse est non, venez quand même, vous verrez, ça va aller.



 

Chaque mois, recevez par mail notre Newsletter "La Mensuelle de l'Apprentissage" !


Vous y retrouverez un résumé de nos articles récents et bien plus encore !



92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page