top of page
  • Laurence BANCEL-CHARENSOL

Qui pour m'aider ?

Accueil / Articles / Maître d'apprentissage / Qui pour m'aider ?


by Laurence BANCEL-CHARENSOL




France, août 2023, un maître d’apprentissage recrute un apprenti pour une mission à fort enjeu pour son entreprise. C’est le début d’une coopération fructueuse mais non sans rebondissements.


Tant d’aventures vont jalonner la relation et le chemin vers la réussite partagée entre le maître d’apprentissage et l’apprenti ! Seulement entre ces deux-là ?


Et bien non ! Ils ne sont pas seuls !


Eh oui, comme nous vous le disons la semaine dernière, de nombreux acteurs, tels les Avengers de l’apprentissage, œuvrent chaque jour pour sécuriser les parcours en apprentissage.


Je vous explique... Et s’il vous semble que j’ai oublié quelqu’un d’important à vos yeux, je suis à votre écoute ainsi que les plus de 2500 abonnés à cette newsletter !



- Tu vois cet homme, là-bas ? Il est mal et il nous faut un plan pour le sortir d’ici. - Ok, ok, je crois que j’ai un plan. Vous avez vu Alien trois ?

- Non mais j’ai une armée. - Nous, on a Hulk.



Cette semaine, on vous raconte pourquoi et comment le maître d’apprentissage n’est pas tout seul pour accompagner son apprenti.


Oui, on ne va pas vous le cacher plus longtemps, le maître d’apprentissage à des alliés : son équipe d’Avengers de l’apprentissage ! Les super héros de Marvel ! Vous me suivez ?


Qui sont-ils ? Que font-ils ? Je vous présente les principaux en 7mn et 6 items !!!


Allez ! C’est parti !



1) L'équipe tutoriale vecteur de "socialisation" de l'apprenti en entreprise


Quand on aime on ne compte pas dit l’adage ! Et quand on encadre mieux vaut ne pas rester seul. Alors le premier bon réflexe devrait être de s’appuyer sur ceux qui travaillent avec l’apprenti au quotidien ou régulièrement avec elle ou lui.

Un peu comme Iron man qui prend l’initiative de réunir cinq héros qui forment la première version des Vengeurs !



Juridiquement, l’employeur peut décider dès le départ que la fonction tutorale d’un apprenti sera partagée entre plusieurs salariés (on parle alors d’équipe tutorale). Dans ce cas deux maîtres d'apprentissage sont officiellement désignés sur son contrat de travail. Avantage : en cas de « défaillance » du 1er maître d’apprentissage, le second maître d’apprentissage se substitue automatiquement au premier.


D’un point de vue managérial aussi le maître d’apprentissage à tout intérêt à constituer une équipe tutorale autour de l’apprenti. Cela est d’ailleurs souligné dans les études, documents, articles sur le sujet.


J’aime bien cette citation de Marc Dennery qui résume parfaitement la situation :

« Dans une formation en alternance, l’entreprise doit à l’apprenti bien plus que son développement des compétences. Elle a une fonction de socialisation au métier, de développement d’une identité professionnelle en phase avec les pratiques du métier. Les figures d’identification, là aussi doivent être multiples et non pas unique. Tout faire reposer sur un seul tuteur peut conduire à l’échec. La socialisation sera d’autant plus forte et pertinente que l’apprenti pourra s’identifier à différentes sources : collègues, managers, tuteurs, référents du métier. »
 


2) Le Centre de formation en apprentissage (CFA), un allié inconditionnel de la co-formation de l’apprenti par l’employeur


Juridiquement, un CFA est un organisme de formation qui dispense des actions de formation par apprentissage, concourant au développement des compétences.


Plus que cela, le CFA et la façon dont il organise le fonctionnement du trinôme Apprenti / Tuteur Pédagogique / Tuteur Entreprise est un facteur déterminant de la réussite de l’apprentissage.


Si les alliés du maître d’apprentissage étaient des Avengers, le CFA serait la guêpe !



Car en complément de ses super-pouvoirs, il est doté d’une forme athlétique et d’une intelligence au-dessus de la normale. Le meilleur des CFA est comme une chef d’équipe douée, expérimentée et charismatique, une stratège très compétente et une experte dans les relations publiques !


La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a assigné 14 missions aux CFA. Celles-ci visent à sécuriser le parcours de l’apprenti ou futur apprenti en l’accompagnant vers l’obtention de sa certification, avec une vigilance particulière pour les personnes en situation de handicap.


Parmi celles-ci, certaines supposent un lien étroit avec l’employeur, et le maitre d’apprentissage spécifiquement.


Sans rentrer dans le détail, retenons les missions stratégiques suivantes qui font du CFA un allié incontournable pour le maître d’apprentissage :

  • Informer, dès le début de leur formation, les apprentis de leurs droits et devoirs en tant qu'apprentis et en tant que salariés et des règles applicables en matière de santé et de sécurité en milieu professionnel (mission 4) ;


  • Accompagner pédagogiquement pour assurer la cohérence entre la formation dispensée en leur sein et celle dispensée au sein de l'entreprise, en particulier en organisant la coopération entre les formateurs et les maîtres d'apprentissage (mission 3) ;


  • Assurer la poursuite de la formation de l’apprenti pendant 6 mois en cas de rupture de contrat (mission 5) ;


  • Accompagner sur le plan social et éducatif :

    • Être en lien et orienter vers les acteurs adéquats les apprentis confrontés à des difficultés pouvant nuire au bon déroulement de leur formation (missions 6 &14) ;

    • Être en lien et orienter vers les acteurs adéquats les apprentis ayant interrompu leur formation ou n’ayant pas obtenu leur certification (mission 13) ;

    • Accompagnement à la citoyenneté et à la poursuite d’études (définition des actions de formation par apprentissage).


Concrètement, le CFA est votre interlocuteur privilégié pour tout ce qui concerne la formation de votre apprenti : en amont du recrutement, il garantit que votre candidat potentiel répond aux critères pédagogiques et académiques d’accès à la formation, une fois le recrutement décidé, il vise le contrat d’apprentissage, valide la mission en entreprise et vous adresse la convention de formation de votre apprenti.


Tout CFA de qualité vous communiquera dès la rentrée, et si possible dès le recrutement de votre apprenti, le programme détaillé des cours, le calendrier d’apprentissage, un livret de suivi, le nom du tuteur académique en charge du suivi particulier de votre apprenti. En tant qu’employeur, il vous informera également régulièrement tout au long de la formation des absences éventuelles de votre apprenti.


Les CFA sont de véritables experts de l’apprentissage. Une partie d’entre eux existaient bien avant la réforme de 2018 et disposent d’une expérience de plusieurs dizaines d’année en matière d’apprentissage et de pédagogie de l’alternance. Alors si vous avez des questions sur la règlementation, sur le contrat, un souci avec votre apprenti, vous n’avez pas d’hésitation à avoir : le CFA est votre interlocuteur privilégié !


Certains CFA proposent des réunions et/ou des formations de maîtres d’apprentissage. Elles sont souvent très pertinentes et vous permettent de poser des questions comme de partager vos pratiques avec d’autres maîtres d’apprentissage. Ne les négligez pas ! Nous sommes d’ailleurs partenaires de plusieurs d’entre eux pour l’animation de ces formations, vous trouverez toutes les infos utiles sur notre site ou en nous écrivant. 😉


N’hésitez pas non plus à demander le règlement intérieur du CFA. Il vous renseignera sur les règles s’appliquant aux apprentis du CFA en ce qui concerne les temps de formation, ainsi que les modalités selon lesquelles sont mises en application les libertés et les droits dont bénéficient les apprentis.


De votre côté, il est indispensable d’informer le plus en amont possible le CFA de toute difficulté rencontrée avec votre apprenti qu’elle soit d’ordre professionnelle, au plan social ou éducatif. Et bien sûr, vous êtes tenu de l’informer au plus vite en cas de rupture de contrat, de changement de maître d’apprentissage ou d’absence pour maladie.



La qualité de cet accompagnement par le CFA de l’apprenti et du maître d’apprentissage, tout particulièrement celui effectué par le tuteur académique désigné par le CFA, est un joyaux qui mérite d’être davantage mis en lumière, ainsi que l’a joliment expliqué Maxence Wiese dans l’épisode 3 du podcast La Parole aux Apprentis réalisé et produit par Grégoire Dinouël.


C’est pour cette raison que dans les critères de sélection de vos apprentis, on vous conseille de prendre en compte également la qualité du suivi pédagogique mis en œuvre par le CFA dans lequel est inscrit le candidat. De nombreuses études montrent que plus la qualité est grande et moindres sont les risques de ruptures ou d’échec à l’examen.


 

3) Votre opérateur de compétences (OPCO) : le financeur de l’apprentissage mais pas seulement !


C’est un peu le Hulk de notre histoire d’Avengers de l’apprentissage : spécialiste de l’alternance depuis longtemps, il a été irradié par une explosion (la réforme de 2018, le big bang de l’apprentissage) et s'est transformé, malgré lui, en une créature surpuissante !


Créés par la loi du 5 septembre 2018, les OPCO sont constitués de regroupements des branches professionnelles selon des critères de cohérence des métiers et des compétences, de filières, d’enjeux communs de compétences, de formation, de mobilité, de services de proximité et de besoins des entreprises. Ils sont au nombre de 11.


Les OPCO ont pour missions :

  • De financer l’apprentissage et les contrats de professionnalisation, selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles,

  • D’aider les branches à construire les certifications professionnelles (construction des référentiels de certification),

  • Et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.



Outre le financement de la formation de vos apprentis, chaque OPCO a développé sa propre offre de service : simulateur des coûts financiers du recrutement d’un apprenti, simulateur d’aides (au recrutement, à l’adaptation des postes pour les apprentis en situation de handicap, à la mobilité internationale des apprentis…), outil de présentation de l’offre de formation, plateforme de mise en relation entre entreprises et candidats à l’alternance, formation des maîtres d’apprentissage…


Vous ne connaissez pas votre OPCO ? Pas de souci ! Il existe un moyen simple de l’identifier grâce à l’outil « Quel est mon OPCO ? » proposé par France compétence, l’autorité nationale de financement et de régulation de la formation professionnelle et de l'apprentissage.


 

4) Le médiateur de l’apprentissage : acteur essentiel pour vous aider à résoudre les litiges employeurs - apprentis


Un litige entre un employeur et son apprenti ? Le médiateur de l'apprentissage accompagne les parties à trouver à l'amiable une solution à leur problème.

C’est le Captain Marvel de la bande des Avengers !


C’est celui qui prône le dialogue et tente de convaincre les Avengers de l’apprentissage de trouver une solution pour intégrer régler pacifiquement leurs différends. Il n’est malheureusement que peu écouté.


Comme le soulignait Sandrine Bailleul, médiatrice de l’apprentissage en Hauts de France au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie dans un article publié par MGACF en juin 2022,

« Pour être médiateur de l'apprentissage, il faut bien connaitre les entreprises, les jeunes et le secteur de la formation. Il faut aussi avoir une sensibilité pour l'accompagnement des jeunes. On a besoin de comprendre les situations et se mettre à la place de nos interlocuteurs, employeurs comme apprentis. »

Le médiateur de l’apprentissage intervient donc à la demande de l’apprenti ou de l’employeur sur les litiges qui sont susceptibles de déboucher sur une rupture. Et comme disait mon arrière-grand-père, il faut faire la démarche avant que cela ait « collé au fond de la poêle ! Sinon, c’est trop tard, il ne reste plus qu’à la jeter !


Il (le médiateur bien sûr…, pas mon arrière-grand-père !) est obligatoirement saisi en cas de rupture à la demande de l'apprenti.


Il peut également être saisi à la demande de l'apprenti ou du CFA en cas de procédure d'exclusion définitive de la formation ; cela en raison des conséquences que cela entraine sur le contrat de travail.


Attention, le médiateur n'est pas un conseil juridique !!! Son rôle consiste à accompagner les parties prenantes pour qu’elles trouvent, elles-mêmes, les bonnes informations leur permettant de prendre les décisions qu’elles jugent acceptables pour elles.


C’est-à-dire qu’il est médiateur, pas conciliateur ! les médiateurs ne prennent pas de décision à la place de l’employeur et de l’apprenti. La ou les décisions qui sont prises, finalement, leur appartiennent.


Bien sûr, il est en premier lieu nécessaire d'avoir leur consentement. Elles doivent accepter de rechercher des solutions.


Et les échanges qui ont lieu dans le cadre de la médiation sont confidentiels. Ce qui se dit dans le bureau du médiateur, reste dans le bureau du médiateur ! C’est évident mais ce qui va sans dire, va mieux en le disant ! 😉


Avouez que vous êtes intrigué ? Pour en savoir plus je vous invite à lire l’article de Sandrine Bailleul, sur notre site. Il fourmille d’exemples et vous donne les détails pratiques qui seraient trop longs à expliquer ici.


 

5) Les régions et les départements : des futurs ex-super héros


Les régions ont perdu leurs super pouvoirs avec la réforme de l’apprentissage. Mais certains conseils régionaux n’ont pas baissé les bras et continuent d’investir pour le développement d’un apprentissage.


Elles mobilisent pour cela les 180 millions euros par an affectés par France Compétences pour financer des investissements dans les CFA. Cette capacité de financement vise notamment à renforcer l’aménagement du territoire, la qualité et le maintien d’une offre pédagogique, surtout pour les formations de niveau infra-bac au plus près des besoins exprimés localement.


Plus largement les collectivités territoriales participent au financement de l’apprentissage avec des programmes d’aide à l’investissement pédagogique dans les CFA, la mobilité, le logement des apprentis.


Certains départements, comme celui des Hauts de Seine notamment, proposent aussi toute une gamme de service aux employeurs, TPE et PME tout particulièrement, qui souhaitent se renseigner et ont besoin d’être accompagnés pour s’engager dans l’apprentissage. Nous sommes très fiers d’être partenaires de ce programme, et on serait ravi de vous en dire plus si vous avez des questions.


Étroitement liés à la politique territoriale, les programmes d’aide et l’offre de services sont donc très variables selon les régions.


N’hésitez pas à vous renseigner sur les sites internet de ces collectivités ou contactez-nous. Nous serons heureux de vous aider à trouver l’information pertinente pour vous.


 


6) L'apprenti lui-même : un allié à former, un super-héros en devenir !


J’imagine que vous n’y avez pas pensé. Mais oui, je défends l’idée que l’apprenti est aussi un allié. Quelqu’un sur qui on peut compter si on lui fait confiance. Un peu comme l’Homme-fourmi qui est assez différent des autres Vengeurs, car il a du mal à se faire à l’idée qu’il est un super-héros ! 😉


Vous manquez de temps pour demander des informations manquantes au CFA ? Appuyez-vous sur votre apprenti ! Il connait mieux que vous les arcanes de l’école, la différence entre un tuteur académique, un responsable de formation, un gestionnaire de formation…


Et surtout, notamment dès les premières semaines, profitez de son manque d’expérience et de son regard novice ! Par exemple demandez-lui un rapport d‘étonnement.


Demandez-lui de s'interroger sur le fonctionnement de votre organisation et de relever les écarts entre la perception qu’il pouvait en avoir avant de l'intégrer et la réalité de ce qui se passe sur le terrain.


La perception initiale de l’apprenti est intimement liée à son vécu. N'ayant pas ou peu d'expérience professionnelle, le rapport d’étonnement sera une projection de sa propre représentation du monde professionnel, souvent très idéalisée mais aussi pleine de bon sens.


La rédaction d'un rapport d'étonnement nécessite de faire preuve de curiosité. C’est donc un bon moyen pour l’inciter à comprendre et s’interroger sur le fonctionnement de l’entreprise.


Voici une liste non exhaustive de questions types que vous pouvez l’inciter à se poser :

  • Qu'est-ce qui t’a le plus étonné dans l'entreprise ?

  • Quel est le point fort qui t’a le plus surpris ?

  • Quel a été pour toi le point faible le plus inattendu ?

  • Dans les relations interpersonnelles ou le fonctionnement de l'organisation, qu'est-ce qui t’a le plus étonné ?

  • Y a-t-il des améliorations concrètes que tu pourrais déjà suggérer ?




Je vous entends déjà ! Vous allez me dire que dans tout cela il manque Captain America !

Et bien c’est évident ! Captain America, c’est MGA Conseils & Formations bien sûr !


Notre métier ? Vous simplifier l’apprentissage. Mais comme les Avengers nous ne sommes pas seuls ! De nombreux autres acteurs s’engagent au quotidien pour vous aider !


Nous les mettons régulièrement en valeur dans nos posts. Non pas en raison d’un éventuel partenariat commercial que nous aurions avec eux mais parce que nous pensons qu’ils sont réellement utiles pour le développement d’un apprentissage de qualité pour tous, à tous les niveaux de formation et pour toutes les entreprises.


Nous pensons en particulier à la Banque des territoires (Brigitte de la Houssaye), aux Centres de Gestion dans les départements (Anne Pottier, Veronique Estellon), à l’ANAF, aux associations de #CFA l'ANASUP, FNADIR, WALT, FIPA. Visitez notre site internet ! A la rubrique Acteurs ! Vous nous en direz des nouvelles !


 

Vive les Avengers : l’équipe des super-héros de l’apprentissage ! Merci à vous, maîtres d’apprentissage, de vous engager dans l’aventure ! Et à vous tous, lecteurs, chaque semaine plus nombreux, qui par vos mentions et vos commentaires, nous encouragent à poursuivre notre quête pour vous simplifier chaque jour l’apprentissage !





Chaque mois, recevez par mail notre Newsletter "La Mensuelle de l'Apprentissage" !


Vous y retrouverez un résumé de nos articles récents et bien plus encore !



42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page