top of page
  • Grégoire Dinouël

D'apprentie à maître d'apprentissage - Juliette Perche

Accueil / Articles / Podcast / D'apprentie à maître d'apprentissage - Juliette Perche


par Grégoire Dinouël




Maître Carré, c'est quoi ?


Si vous nous découvrez, Maître Carré, c’est le premier podcast français dédié aux maîtres d’apprentissage.


21 épisodes sont déjà disponibles sur Spotify, Apple podcasts, et sur notre site internet !

Le concept est simple, Mathieu reçoit chaque mois un maître d’apprentissage différent afin de parler de ses bonnes pratiques, de ses choix, de ses doutes…


Mais pour cette troisième saison, on innove un petit peu : pour ceux qui préfèrent la lecture à l’écoute, vous retrouverez chaque mois un résumé écrit de l’épisode sur le blog de notre site internet.



Pour ce dernier épisode de la saison, Mathieu reçoit, comme lors de la saison 1, une personne de JE2D.


Souvenez-vous ! En janvier 2022, Étienne, dirigeant de l’entreprise, était l’invité de Maître Carré. À cette époque, Juliette était apprentie aux ressources humaines.


Depuis, Juliette est passée en CDI, et est même devenue maître d’apprentissage !


C’est donc très logiquement et avec beaucoup de plaisir, que Mathieu la reçoit aujourd’hui !


C’est parti !



« J’ai essayé d’être authentique à 100%, et c’est comme ça que la confiance s’installe. »


article sur diagoriente

 

L’une des particularités de ton apprentissage, c’est que tu es arrivée en tant que RH dans une boîte où vous étiez quoi ? 10 ?

Quand je suis arrivée, on était 6. Donc au départ c’était plutôt de l’administratif et de l’assistanat de direction. Puis au fur et à mesure il y a eu pas mal de recrutement importants à réaliser et aujourd’hui on est 22. Donc il a fallut organiser les recrutement et structurer car l’équipe grandissait. Il fallait que tout le monde sache pourquoi il est là et qu’il y ait une bonne communication.

 


Vous avez des questions sur l'apprentissage ?

On a les réponses !

Vous voulez savoir comment ça marche ? 👇🏼




 

Après 3 ans en tant qu’apprentie dans la boîte, tu passes en CDI. Tu as eu des variations dans tes missions ?

Oui, j’ai fait une formation supplémentaire en finances d’entreprises et contrôle de gestion, donc complètement opposé aux RH. Ça m’a permis de comprendre et de communiquer beaucoup plus simplement avec le service comptable et de prendre les bonnes décisions. Donc pendant un an j’ai aidé sur différents points, et là mon poste a été recentré sur de la RH uniquement.


Et donc aujourd’hui tu es maître d’apprentissage. Est-ce que tu te venges de ton ancien poste d’apprentie ?

Non, non pas du tout. Le problème c’est que quand j’étais apprentie, mes maîtres d’apprentissage n’avait pas les compétences que j’apprenais. J’ai créé un poste en RH, mais mes dirigeants sont ingénieurs. Donc on a appris ensemble, il y avait une charge de travail énorme et beaucoup de recherches. Donc mon objectif c’est que l’apprentie que j’ai aujourd’hui ait moins de pression que moi à l’époque et qu’elle apprenne les choses étape par étape.


Quel est le rôle de ton apprentie ? C’est toi qui l’a recrutée ?

Elle est assistante administrative et RH. Elle est en BTS assistanat et gestion de PME. Et oui c’est moi qui l’ait recrutée. Ce sont des postes où il y a énormément de candidatures. Elle avait les compétences nécessaires, elle avait les valeurs de l’entreprise et une manière de travailler plutôt similaire à la mienne, donc j’ai choisi aussi la facilité de ce côté là.


Est-ce que t’as adapté tes process ou ton comportement en fonction de ce que tu avais vécu en tant qu’apprentie ?

Je n’ai pas adapté mon process, mais j’ai adapté ma façon d’être en fonction de qui j’avais en face de moi. J’ai essayé d’être authentique à 100% et c’est comme ça que la confiance s’installe.


Et ton apprentie, est-ce que tu lui as demandé ce dont elle avait besoin, ou est-ce que t’es partie du principe qu’elle fonctionnait pareil que toi et donc tu as mis des choses en place directement ?

Je travaille aussi comme ça, je teste et si ça marche pas, je change. On utilisait un outil avant qui me paraissait facile à utiliser mais ça n’a pas marché donc je lui ait demandé et on a trouvé directement.


Cette méthode agile, comment tu lui as expliqué, est-ce que ça s’est fait naturellement ?

Ça s’est fait très naturellement. On s’est dit pendant une réunion “Cet excel on ne l’utilise jamais, comment on peut faire ?”. Et on s’est dit ensemble qu’on allait travailler notre collaboration et son suivi comme on travaille les autres projets. Donc c’est hyper facile de l’utiliser.


Est-ce que tu t’es posée des questions de légitimité en tant que maître d’apprentissage ? Commet tu as vécu ce passage ?

Je ne m’en suis pas rendu compte… je l’ai pris comme une collègue classique, mais qu’il va falloir que je suive davantage. Elle m’apprend aussi plein de choses par sa manière de travailler. Alors parfois je suis quand même un peu mal à l’aise, si elle croit que je sais quelque chose alors que non, moi aussi j’apprends sur le tas.


Est-ce que ton apprentie se sent libre d’apporter des idées ?

Oui, même si ça peut être compliqué pour un alternant de prendre de l’autonomie. Il y a dans tous les managements, c’est une question sociale, on va respecter la personne qui est plus ancienne et on ne va pas oser aller “contre”. C’est le formatage qu’on a aussi à l’école “il faut faire comme ça”, sinon on perd des points. C’est très vrai aussi dans le milieu administratif, ou parfois il faut envoyer beaucoup de pièces, mais on ne sait même pas pourquoi on les envoie, ni pourquoi il y a telle ou telle procédure. Si on le remet en question c’est hyper important, car ça nous permet d’optimiser les choses et de gagner du temps. Et pour les alternants ce n’est pas facile de proposer des optimisations car il faut qu’ils soient pleinement en confiance, et ça c’est un travail de quelques mois.


Est-ce que votre proximité d’âge joue sur la façon dont vous communiquer ou la confiance qu’elle a en toi ?

Oui complètement, on ne va pas avoir ce biais générationnel. Je peux avoir certains réflexes de génération Z que quelqu’un d’autre n’aura pas et ne comprendra là. Alors que là ça se fait intuitivement.


Première question rituelle : Quelle est ta “secret tech” ? Le petit truc en plus que tu as ?

Le climat de confiance.


Ta confiance, tu la donnes ou elle se gagne ?

Très bonne question. C’est avec le temps ? Je pense qu’elle se gagne avec le temps. Au début je ne peux pas totalement donner ma confiance sachant que je ne connais pas la personne au début. Je donne de la confiance d’office mais j’ai quand même besoin de l’intégrer ensuite.


Deuxième question rituelle, si tu as l’occasion de revenir au mois de juillet, le début de ton aventure en tant que maître d’apprentissage, quel conseil tu te donnerais ?

Lâche prise. Je suis beaucoup dans le contrôle de mon travail, j’ai besoin que tout soit organisé. Mais quand on intègre quelqu’un, il y a énormément d’inconnu et de temps à allouer. Le début a été très dur, pendant deux semaines, puis après je me suis dit “on va revoir tout ça”.

 

Un grand merci à Juliette pour son témoignage lors de ce podcast.


Nous en profitons pour souhaiter plein de bonheur à Juliette pour sa nouvelle aventure chez Ajinomoto Foods Europe, Solutions & Ingredients, qui débutera le 2 janvier.


 

Poursuivez votre expérience MGA Conseils & Formations :


37 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page