top of page
  • MGA Conseils & Formations

Ce qu'il nous attend en 2023

Chaque mois, recevez par mail notre Newsletter "La Mensuelle de l'Apprentissage" !


Vous y retrouverez un résumé de nos articles récents et bien plus encore !






La voilà. La dernière newsletter de l’année. La dernière de notre première année de publication. Bien que vous ayez pris l’habitude de lire Laurence ces derniers mois, je reprends la plume pour clore ce premier exercice.


Nous avons abordé ensemble de nombreux sujets. Vous rappelez-vous, pour ceux qui étaient déjà là, du télétravail de janvier dernier ? Ou de l’article sur l’apprentissage dans la fonction publique en mars ?

Nous avons cherché à éclaircir certains points, directement ou indirectement liés à notre contrat préféré. Jusqu’à en faire un webinaire en live sur LinkedIn et Youtube (Laurence n’en revient toujours pas 😊).


Nous avons aussi rencontré des acteurs engagés et dévoués à l’apprentissage.

Cette rencontre avec Armand, les solutions d’Homers ou de l’Anaf, et cette interview des services de médiation de l’apprentissage.


J’ai une fierté particulière quand je présente mon activité professionnelle. L’apprentissage n’est pas un business comme les autres. Nous savons pour quoi, et surtout pour qui, nous nous levons tous les matins. Nos actions ont du sens.


Et quel plaisir de rencontrer autant d’acteurs alignés avec ces valeurs.


Bien sûr, nous avons essayé de répondre à toutes vos questions. J’en profite pour remercier et saluer nos clients, première source d’inspiration pour la section « Cas pratiques » de notre newsletter. Chaque mois, ils se reconnaissaient et m’envoyaient un message.

J’ai de la chance, aucun ne m’a encore demandé des royalties :D.


C’est d’ailleurs la question d’un client qui m’a donné l’idée de cet article. Car ce numéro ne se veut pas qu’une rétrospective de ce qu’a été 2022.

Nous sommes déjà, comme tout le monde, tournés vers 2023. Et je crois que nous n’aurons toujours pas une année calme en ce qui concerne l’apprentissage. Ce client m’a demandé à quoi nous devions nous préparer pour 2023.

Malheureusement, je n’ai pas de boule de cristal. Mais on a tout de même quelques sujets qui pointent le bout de leur nez et qu’il va falloir suivre de près.




Le financement de l’apprentissage


Évidemment, j’ai envie de dire. Ce sujet n’est plus un refrain, c’est toute la mélodie des discours sur l’apprentissage ces derniers mois. Et ça le restera en 2023. La prime à l’embauche a été diminuée mais elle persiste. L’infrabac reçoit le coup de pouce prévu. On test la résistance de l’engouement dans le supérieur. Nous verrons l’élasticité du marché avec cette variation de 2000€.

Cela pourrait aider à définir le montant pérenne de l’aide dans les années à venir. Idem pour le financement des CFA. Les NPEC ont baissé de 5% en moyenne en septembre, et une nouvelle baisse est d’ores et déjà annoncée pour 2023.

Entre investissement de société avec déficit assumé et équilibre budgétaire, il semble qu’un choix se dessine. Mais cette décision semble difficile à prendre.

En témoigne l’amendement sur le financement de l’apprentissage dans la fonction publique. Le Gouvernement vient de repousser à 2024 la question en maintenant le financement prévu pour 2023.

Le lobbying va fonctionner à plein régime encore cette année.



Mobilité internationale


Voilà une autre épine qui a dérangé l’apprentissage dans le supérieur, et principalement dans les écoles d’ingénieurs, tout au long de 2022.

Habituellement, on évite de prendre position dans nos articles. Mais sur ce sujet, comment ne pas qualifier d’erreur la modification apportée par la réforme de 2018 ? Pourquoi avoir imposé la suspension du contrat d’apprentissage pour les mobilités longues ?


Entre l’absence de lisibilité pour l’apprenti sur ses conditions de travail à l’étranger, les questions de financement, et le flou total quant au paiement des cotisations patronales par les CFA, cette réforme n’a rien apporté de bon. Le ministère a été interpellé en 2022 sur le sujet. « Nous cherchons le bon véhicule législatif pour laisser plus de liberté ». Il semblerait qu’ils l’aient trouvé.

La semaine dernière, nous avons vu passer le projet de loi modifiant les règles de mobilité. Il est en ce moment débattu au Sénat. La suspension du contrat devient une option. L’employeur et l’apprenti pourront se mettre d’accord sur une suspension, ou une mise à disposition.

Pour autant, le sujet ne sera pas éteint avec cette loi. L’Erasmus de l’apprentissage est dans les tuyaux.

Uniformisation des règles européennes ? Contractualisation avec des entreprises étrangères ? On rappelle que l’apprentissage frontalier est déjà possible… Pourrait-on aller jusqu’à rêver d'un contrat d'apprentissage européen ?


Non, je crois que je m’emballe là quand même. Mais ce sera à suivre.



Qualiopi


Vous l’attendiez, n’est-ce pas ? Bien évidemment, on va continuer de parler de Qualiopi. Entre collègues, tout d’abord, pour se plaindre du prochain audit de surveillance.

Entre consultants, ensuite, pour se refiler les derniers trucs et astuces. Et au niveau institutionnel, j’espère, pour mettre en perspective Qualiopi avec les audits Datadock qui continuent d’être menés, les audits des OPCO, ceux la DREETS


Si je voulais faire du mauvais esprit, je parlerais de l’exigence informelle du suivi de la qualité en 2009, puis l’apparition de Datadock en 2014, avant l’avènement de Qualiopi en 2018. Nous arrivons en 2023.



Mais je ne suis pas du genre à faire du mauvais esprit.


Mais au final, peu importe comment se formalisent les référentiels et les contrôles qualité en 2023. Ce qui est sûr, c’est que l’amélioration continue sera toujours au centre de l’activité.



Mais encore ?


Bien d’autres sujets viendront rythmer l’année 2023. La réforme de l’orientation, le sourcing toujours plus tendu des candidats, les premiers retours d’utilisation de trouvermonmaster, l’harmonisation des pratiques entre les OPCO, la réforme du lycée pro… Nous devrions avoir de quoi écrire encore quelques articles 😉


Mais en attendant, profitons de cette période de fin d’année pour nous ressourcer, reprendre des forces, et attaquons ensemble l’année 2023 de la meilleure des manières : plein d’énergie !



17 vues0 commentaire
bottom of page